J’ai rencontré Valentin Richardot, J’ai un pote dans la com

rencontre J'ai un pote dans la com - lelabonet

Aujourd’hui je vous propose de découvrir l’histoire de celui qui aide, chaque jour, des étudiants en communication et des entreprises à faire la différence. J’ai nommé Valentin Richardot, rédacteur en chef de J’ai un pote dans la com.

rencontre J'ai un pote dans la com - lelabonet 13

 

Le rendez-vous est pris, en fin de journée, dans les locaux de Canal plus. Car en plus de gérer l’un des sites les plus influents de son secteur, l’entrepreneur travail à temps plein en stage.

Les bases sont posées. Je vous propose de rencontrer un jeune homme à la volonté hors pair, qui sait se dépasser et se donner les moyens de sa réussite.

 

 


CHOISIR SA VOIE


 

Originaire de Nancy, Valentin a passé un Bac L en 2012. Diplôme en poche, il entre en DUT sciences de la communication et marketing à l’IUT de Nancy. Bien qu’il ait hésité à rentrer en classe de prépa littéraire – Il se rattrapera plus tard en exerçant sa plume pour j’ai un pote dans la com. S’en suivra une licence 3 multimédia à l’Université de Lorraine, avant d’intégrer en master 1 l’IAE de Poitiers (École Universitaire de management) dans la filière Intelligence Économique et communication stratégique. Aujourd’hui, Valentin clôture sa seconde année de Master Management des Télécoms et des Médias (226) à l’Université Paris Dauphine.

Ce parcours scolaire est très révélateur de ses capacités à rebondir, à prendre des risques et montre sa curiosité. L’ensemble des secteurs choisis ne pouvait que mener à monter sa propre entreprise. Car c’est un mix parfait, qui mêle la création et la stratégie.  Deux notions intimement liées dans le domaine de la communication digitale.

 

Le fait d’avoir choisi un parcours exclusivement dans le public démontre également la volonté de Valentin de se démarquer et l’importance qu’il accorde à la méritocratie ainsi qu’au travail. D’ailleurs ne lui parlez pas de vacances d’été. C’est une notion qu’il a toujours préféré mettre de côté, au profit de l’expérience.

 

Littéraire dans l’âme, Valentin lit beaucoup pour essayer de trouver les réponses à ses multiples questions.

Les cours semblent le laisser sur sa faim. Pourquoi ne pas approfondir davantage ? Aller plus loin ?

Il se rend alors compte qu’il n’est pas le seul à se questionner. « La première problématique des étudiants était de savoir comment on fait son benchmark ? Comment suivre l’actualité de la communication ? » se souvient Valentin. En troisième année de licence, il décide donc de se donner pour mission de répondre aux interrogations des étudiants en communication. Mais pour cela il faut un support.

 

Créer et partager, oui, mais où ?

 

C’est alors que Valentin croise le chemin de Laurent Garrouste, fondateur du site. Au départ, J’ai un pote dans la com était le portfolio de Laurent, freelance en communication. Mais il y partageait aussi des actualités sur le marketing.

Valentin s’associe alors à lui et insuffle à la plateforme une nouvelle dynamique. Plus d’actualités, des dossiers thématiques, des partenariats, mais aussi des analyses poussées pour apporter des sources aux étudiants. Le média est né.

 

rencontre J'ai un pote dans la com - lelabonet 12
Laurent et Valentin lors de la seconde édition #AWDELACOM

C’est la viralité du média qui en fait son succès.

En très peu de temps, le média s’impose et son audience croît avec lui. C’est aujourd’hui près de 95 000 fans qui le suivent au quotidien sur Facebook. Si aujourd’hui Laurent s’occupe essentiellement des problématiques techniques du site, Valentin, quant à lui, s’occupe de la partie rédactionnelle, des partenariats et des nouveaux business.

 

 


DE LA SUEUR ET DU FOND


 

Aujourd’hui, J’ai un pote dans la com est l’un des médias référence pour tous les jeunes qui s’intéressent à l’univers de la communication, mais aussi pour les professionnels.

 

Ce grand écart d’audience est possible grâce à la singularité du site, qui mixe des sujets d’actualité avec des dossiers de fond. On y découvre les nouvelles campagnes publicitaires, mais aussi des décryptages, des analyses et même des paroles et des conseils d’experts. « Nous sommes un media plutôt jeune, à destination des millenials, même si 40% de nos lecteurs représentent des agences et des annonceurs. » souligne Valentin

 

Cette multitude d’axes est très représentative du parcours de Valentin et de sa vision.

 

En effet, le blog a été conçu en premier lieu pour répondre à une problématique d’étudiant – qu’il était d’ailleurs lui-même. Pour trouver les solutions à ses questions Valentin a dû passer de longues heures à fouiller chaque recoin du web, à rencontrer des professionnels et parfois même à remettre en questions ses certitudes. Car une question en amène toujours une autre. Et pour ce curieux avide de connaissance, la communication est un formidable terrain d’expérimentation. Il veut répondre le plus justement possible aux questions des étudiants. Valentin s’est ainsi forgé un solide socle de connaissances et de compétences qui pouvaient tout aussi bien être mises au service des étudiants, travaillant par exemple sur un master, qu’au service des professionnels qui évoluent dans un monde numérique en perpétuel changement.

Valentin m’explique, « Nous proposons des dossiers bien précis sur des tendances et des thématiques intemporelles. Nous traitons par exemple de l’économie collaborative, du marketing sensoriel, de la musique dans la pub. »

rencontre J'ai un pote dans la com - lelabonet 3

 

Pas à pas, J’ai un pote dans la com guide les millenials qui souhaitent évoluer dans l’univers de la publicité, du marketing et de l’innovation digitale.

 

Riche de sa capacité à interpeller un public qualifié, Valentin n’hésite pas à partager son expérience et son savoir, acquis au fil des années, avec des professionnels. Un accompagnement sur mesure qui passe du brand content, à la veille stratégique jusqu’à la diffusion du contenu.

Valentin, à seulement 22 ans, semble être est un magicien de la communication. Sans aucune illusion il est capable de nous faire comprendre un concept complexe, grâce à des dossiers structurés et détaillés. Mais comme dans tous les tours de magie, il y a forcément un truc. Ce truc en plus c’est le travail. « Dans la vie, tu as beau avoir le réseau, l’école qu’il faut, l’argent pour la payer, ce ne sont que des variables… La seule constante c’est le travail que tu vas fournir. » souligne-t-il.

Valentin ne compte pas ses heures et se challenge constamment. « Ma journée se termine à 19h à Canal + ma seconde journée débute à 19h30. Je jongle entre les rendez-vous et les projets. Si je suis chez moi à 21h, c’est que c’est une petite journée. Mais c’est super stimulant.» confie-t-il.

rencontre J'ai un pote dans la com - lelabonet

 

Comme un sportif, il fait évoluer les performances de la plateforme grâce à de l’entrainement et de la rigueur.

 

Son coach technique c’est Laurent. Et comme l’entourage est fondamental, il peut s’appuyer sur son équipe de rédacteurs, particulièrement fidèle.

Composée principalement d’étudiants, bien que deux d’entre eux travaillent dans des agences, l’équipe permet de maintenir un rythme soutenu, de publications sur le site. Pas moins de trois articles par jour. « La seule directive que je leur donne est de faire leur papier avec leurs tripes. De garder leur ton et leur identité. Nous n’avons pas envie de lire des communiqués de presse. » m’explique Valentin.  Bien que bénévoles, écrire pour J’ai un pote dans la com est une réelle opportunité. « L’un des rédacteurs a été repéré par France télévision suite à la rédaction d’un article sur « Les chaînes d’infos en continu » sur notre media. France 3 l’a invité à participer à une émission sur les fake news. Nous n’hésitons pas non plus à partager nos contacts avec les rédacteurs. Et ils participent aux évènements etc… Si lorsqu’ils se présentent en entretien, le recruteur les engagent car il connaît J’ai un pote dans la com, je serais le plus heureux.».

Si le site met en avant un maximum d’actualité chaudes, Valentin n’hésite pas passer des soirées à décrypter un sujet pour en faire un dossier plus profond.

 

 


L’HUMAIN SINON RIEN


 

Valentin a cette incroyable énergie communicative. Lorsque l’on a fini de discuter avec lui on n’a qu’une envie : se surpasser et aller encore plus haut. Car il n’est pas du genre à nous éclabousser de son succès. Au contraire, l’entrepreneur n’hésite pas à partager des conseils. « Je veux stimuler les gens pour qu’il fasse mieux que moi » confie Valentin.

Une bienveillance qui séduit tant les lecteurs que les professionnels qui lui font entièrement confiance.

rencontre J'ai un pote dans la com - lelabonet 8

 

Ayant pour vocation d’être un media inspirationnel, il est fondamental pour Valentin d’accompagner les étudiants dans toutes les étapes. « Nous sommes là lorsqu’ils cherchent leur stage, leur premier job. Nous leur expliquons comment se comporter, comment faire son réseau, tout en soulignant que le travail est fondamental » explique l’entrepreneur.

Pour matérialiser cet état d’esprit, et être un pilier dans la trajectoire étudiante, mais aussi professionnelle, les Afterwork j’ai un pote dans la com ont vu le jour.

 

 

 

L’idée est de réunir, dans une atmosphère décontractée, des jeunes étudiants, des diplômés, des startupeurs, des annonceurs et des agences pour échanger.

Evidemment le succès est immédiat. Valentin me raconte « Au dernier Afterwork, les inscriptions – 350 places – sont partis en 10 minutes. Je l’ai ouvert, je suis allé prendre un café et en revenant j’avais 10 messages pour me demander pourquoi c’était déjà fermé. ». Un engouement qui révèle que loin d’un effet de buzz c’est la qualité et la pertinence du label J’ai Pote dans la com qui fédère la communauté.

 

Au quotidien, Valentin maintient le lien avec son deuxième site : J’ai un job dans la com, où l’on retrouve des offres d’emplois et de stages.

 

rencontre J'ai un pote dans la com - lelabonet 14

 

En plus du site et de ces événements Valentin dispense aux professionnels des formations sur mesure. « Comment définir une stratégie social media ? Comment engager ma communauté ? Ou encore, comment faire un benchmark de qualité ? Ce sont des questions auxquelles j’ai répondu en autodidacte sur le site. Mon expérience me permet aujourd’hui de proposer des formations et un accompagnement en intelligence économique, Community Management ou encore en veille stratégique. »

Jusqu’à présent, étudiant à Dauphine, Valentin devait se démener pour mener de front ses deux activités.

 

Aujourd’hui, riche de son expérience il souhaite se consacrer à 100% à J’ai un pote dans la com.

 

rencontre J'ai un pote dans la com - lelabonet 2

 

Dès le mois de Juillet, il proposera ses services de freelance, sous le label J’ai un pote dans la com, pour permettre aux petites structures, mais aussi aux agences de bénéficier de sa capacité à communiquer à 360 degrés.

« J’ai la capacité de créer le contenu de marque et nous avons le media pour le diffuser ensuite.  C’est une véritable force à l’heure où les marques veulent devenir des médias singuliers. » souligne Valentin. En prenant ce nouveau virage, Valentin s’apprête à assurer de A à Z la production, la stratégie, la rédaction, les services et les interventions en conférence ou dans les écoles. J’ai un pote dans la com c’est donc un média mais également, à travers Valentin, une structure très réactive et créative capable de répondre aux besoins des marques et des start-ups en termes de communication digitale.

rencontre J'ai un pote dans la com - lelabonet 7

 

Notez qu’à partir de septembre prochain, Valentin devra assurer des cours de veille stratégique et de social media en tant que professeur dans une école de communication parisienne.

 

Si Valentin a vocation à vivre de cette activité, il souhaite garder un esprit « pote », reflet de toute la ligne éditoriale. Une façon de ne pas se prendre au sérieux, mais est séreux dans le travail que l’on fournit.

 

A noter que vous pourrez croiser Valentin en tant que jury sur tous les évènements dont J’ai un pote dans la com est partenaire, dont les DauphinAds et Les Chatons d’Or ou encore la Nuit du Marketing de l’Adetem.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à taguer votre pote dans com !

 

PS : l’afterwork des potes dans la com #3 arrive très bientôt !

Découvrez d’autres histoires de créateurs et d’entrepreneurs

24 thoughts on “J’ai rencontré Valentin Richardot, J’ai un pote dans la com

  1. Les p’tits Lorrains c’est de la graine de créativité ! #modeFiertéLorraineOFF
    Alors j’ai aucun pote dans la com mais ça me serait bien utile, parce que parfois en tant que blogueuse on a un peu du mal à révéler la voie qui nous convient pour nous faire connaitre sans piétiner nos valeurs. Ce genre de parcours est très inspirant en tous cas, merci pour la découverte !

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis toujours impressionnée quand je découvre des gens qui partagent tant.
    « Je veux stimuler les gens pour qu’il fasse mieux que moi », franchement la claque….
    Dans un monde où a toujours peur de se faire abuser, je trouve ça si intelligent et si humble de penser ainsi.
    Félicitations à lui, sincèrement.
    Et.. j’ai bien lu… 22 ans !?
    Double giflette, bim.

    Aimé par 2 people

  3. Wow merci beaucoup pour ce partage ! Je vais aller voir le site de ce pas parce que ça a l’air réellement passionnant ! Il n’y a que des Littéraires pour pondre des trucs aussi géniaux (non pas que j’essaie de récupérer un peu des fleurs qui sont jetées mais presque aha). Merci encore pour ce super article 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai découvert ce site web que très récemment (shame on me, je suis pourtant dans la com) et j’ai tout de suite accroché au concept ! J’ai hâte que le prochain afterwork n’arrive car j’ai raté les deux premiers. Merci pour ton article en tout cas, c’est toujours super de découvrir « l’envers du décor » et ses créateurs et créatrices qui se cachent derrière une marque, un blog ou un site 🙂
    Des bisous
    Laura

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai adoré ton article, très complet 🙂 Je suis carrément admirative de ce parcours, à 22 ans, je trouve ça remarquable! Je ne connaissais pas ce site et je vais aller y faire un tour, forcément! Ce serait super que j’ai un pote dans la com’ hihi!

    Aimé par 1 personne

  6. Hello, ton article est vraiment génial, j’ai eu mon bac en 2012 tout comme Valentin et je trouve ça ultra motivant de voir que quand on veut réussir on le peut vraiment ! Tu as de la chance d’avoir pu le rencontrer et je trouve le sujet de ton blog super intéressant ! Je reviendrais vite jeter un œil par ici 🙂
    Bonne continuation 😘

    Aimé par 1 personne

  7. C’est très sympa ces rencontres que tu proposes sur ton blog ! 😊 C’est la première que je lis, et je l’ai trouvé très inspirante, ça donne envie de se surpasser !
    Sur ce, je file lire les articles de « j’ai un pote dans la com » ! 😃
    Bisous ♡

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s