Les élections présidentielles se jouent (aussi) sur YouTube

Le weekend dernier, je me suis rendue au salon des YouTubeurs, Porte de Versailles, Vidéo City Paris 2017. À cette occasion, j’ai pu observer l’impact des vidéastes sur leur public ( Je vous raconte tout sur Influenth.com ). Si beaucoup de YouTubeurs présents traitent de thématiques classiques pour la plateforme, comme le gaming, le lifestyle ou l’humour, de nouvelles catégories semblent sortir leur épingle du jeu. Après la culture et la science, la politique est incontestablement un sujet émergeant.

Pour en savoir plus sur ce phénomène, qui s’est amplifié depuis le début de la campagne présidentielle 2017, je me suis rendue à la conférence « Forgeons nos opinions avec YouTube ».

Situé à quelques mètres du pavillon où se tient le meeting de François Fillon, je m’installe dans la salle pour échanger en petit comité avec un responsable de Google France, Axel Dauchez fondateur de Make.org, Hugo Travers dit HugoDécrypte et Jean Massiet fondateur d’Accropolis. Au même moment, Jean-Luc Mélenchon prend la parole en direct sur YouTube. Hasard du calendrier.

 

11346753-18908040

 

A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle française, tous les médias s’emballent. Dernière ligne droite, c’est le sprint final. Entre débats, interviews, nouveaux formats et innovations digitales, on ne compte plus le nombre d’articles, d’émissions, mais aussi d’applications mobiles ayant pour thématique la politique.

 

Lorsque nous parlons du temps électoral, il est inévitable d’évoquer l’acquisition du droit de vote et face à lui l’absentéisme – présumé. Loin de moi l’idée de vous faire ici la morale. Toutefois, cette thématique est importante, car elle touche un grand nombre de primo-votants. Ces jeunes, issus de la génération Y, que l’on nomme aussi les millenials, sont très difficiles à cerner. Leurs attentes sont complexes. Il faut donc sans cesse réévaluer les modes de communication pour les toucher.

En effet, à la différence de leurs aînés, leur plateforme privilégiée pour s’informer n’est plus le poste de télévision ou le journal en papier, mais les réseaux sociaux et principalement la première plateforme de vidéos : YouTube.

Consciente de cet impact, la filiale de Google se veut être un pilier dans la prise de débat.

 

Pour ce faire j’ai eu la chance de découvrir en avant-première leur nouveau spot de communication #ForgeonsNosOpinions : découvrez d’autres opinions pour faire avancer le débat

 

 

A une dizaine de jours de mettre son bulletin dans l’urne, cette initiative n’est pas anodine.

 

Il n’est jamais facile pour des YouTubeurs de parler de politique, lorsqu’il ne s’agit pas de la thématique de la chaîne. Le sujet est clivant et réveille, dans un même temps, tant les partisans que les trolls de première heure.

Pourtant, les YouTubeurs ont un impact fondamental sur la jeunesse et donc sur notre société. « Les millenials, sont la partie de la population qui a le plus de mal à se reconnaître dans les discours politiques, alors même que ce sont eux qui paieront les conséquences des décisions prises aujourd’hui. » souligne Axel Dauchez fondateur de Make.org.

Pour faire passer des messages, YouTube prend le parti d’accompagner les créateurs de contenus dans la création de vidéos amenant le public à réfléchir et à s’informer. Il n’est plus question de faire des campagnes moralisatrices pour dire « il faut aller voter », mais plutôt d’expliquer les enjeux et les programmes. Hugo Decrypte est convaincu des bienfaits de cette pratique. « Ma démarche citoyenne est d’informer non pas d’appeler à aller voter. C’est une finalité » indique-t-il.

En touchant les abonnés, grâce aux contenus des YouTubeurs les plus influents, Google souhaite « contribuer au débat politique français » et à « interagir avec leurs audiences sur ce sujet incontournable ».

 


L’engagement citoyen et politique sur YouTube prend diverses formes.


 

Sur un ton humoristique, Cyprien (plus de 10 millions d’abonnés) se met en scène dans les nouveaux studios de Google, au sein du YouTube Space.

 

youtubespace

Dans le décor du bureau présidentiel, il se projette en tant que président YouTubeur.

Sur le même ton, Lolywood à fait un véritable buzz avec une vidéo mettant en scène les minis candidat(e)s.

 

De façon plus théorique Accropolis, Hugo Décrypte, Cyrus North et Data Gueule, entre autres, prennent part au débat en analysant les programmes des candidats et les débats.

 

Jean Massiet, fondateur d’Accropolis, a le pouvoir de nous faire regarder la chaine parlementaire Public sénat plus de cinq minutes. « Je me suis dit que j’allais essayer de réconcilier ma génération avec la politique, en les prenant par la main et en leur proposant une expérience différente. Je propose de commenter en direct la politique, comme si c’était un match de foot ou une partie de jeu vidéo. » explique-t-il. Un pari un peu fou, mais gagnant, qui fédère une communauté de 19 000 abonnés.

En proposant un chat live, combiné à ses propres commentaires, le YouTubeur rend les travaux du parlement, des meetings des candidats, des émissions de télévision… plus attractifs, tout en ayant un vrai impact citoyen. « Je n’empêche pas d’écouter le candidat. Je ne donne des éclairages qu’à des moments où il est dans une fin de phrase ou en train de se répéter. » souligne Jean.

Accropolis est un véritable media augmenté.

 

Dans un autre style, mais tout aussi pertinent, il y a Hugo Décrypte. Cet étudiant à SciencePo, qui a ouvert sa chaine il y a seulement un an et demi et comptabilise déjà plus de 130 000 abonnés. En cinq minutes chrono, le YouTubeur captive son auditoire. « J’ai essayé d’utiliser un format identifiable sur YouTube, le format podcast, avec ajout de textes et d’images, très rythmé. » explique-t-il.  Une approche objective de l’actualité, qui prend un peu de recul sans prendre position.

 

Hugo et Jean se sont également associés pour créer une nouvelle forme de débat : le #GamingPrésidentiel.

Ils y confrontent deux personnes militantes, aux idées politiques différentes, autour d’une partie de jeu vidéo. Le débat politique prend une forme plus détendue et surtout permet de toucher un plus large public, y compris les fans de gaming, très présents sur YouTube.

Ce format permet de rendre plus accessible la politique, tout comme ont pu le faire les vulgarisateurs de science, tels que e-penser (près de 1 million d’abonnés).

 

A noter que d’autres créateurs n’hésitent pas à prendre position en diffusant des vidéos engagées qui correspondent à leur ADN comme Osons Causer, Bonjour Tristesse ou encore Usul devenu chroniqueur pour Mediapart, avec sa chronique « L’air de la campagne »

 

L’autre manière de diffuser les messages est de mettre en place des initiatives collectives.

 

Hugo decrypte, Jhon Rachid et Vincent Scalera de Wooshes se retrouvent ainsi à interviewer les candidats avec  Yes We Make.

Cette initiative est portée par Make.org, une plateforme de mobilisation de la société civile dans des activions de transformation de la société. « On pense que voter c’est très bien, mais ça ne suffit pas. Ce qui compte c’est de s’engager dans des actions politiques ou non, pour reconstituer un lien social entre les personnes » explique son fondateur Axel Dauchez.

make.org.PNG

« Beaucoup de jeunes ne vont pas voter car ils considèrent que ce n’est pas le bon mode d’engagement. » souligne-t-il. Fort de ce constat, il a donc décidé de réunir trois YouTubeurs influents à qui il a proposé d’être médiateurs de l’engagement des jeunes. Le casting révèle la volonté de couvrir tous les sujets tout en restant accessible. Ainsi, Hugo représente la caution politique, Jonh l’axe humoristique et Vincent les problématiques de vie quotidienne. « Les YouTubeurs sont le porte-voix pour faire rebondir les élus sur les propositions des citoyens ».

 

Les thèmes sélectionnés pour la consultation sont universels, mais parlent tout particulièrement aux jeunes. L’éducation, le chômage des jeunes, les sdf et le cyber harcèlement sont des sujets qui les touchent et pour lesquels ils peuvent trouver des solutions innovantes. Résultat : plus de 600 000 vues, des centaines de propositions, 10 000 participants et 6000 votes.

 

Parallèlement, Voxe.org a lancé une tournée à travers la France pour sensibiliser les jeunes aux élections.

Cette boite à outils citoyenne et numérique propose beaucoup de supports pour s’engager. On y retrouve, notamment, un comparateur de programmes politiques et une webserie #VoxeTour.

Dans cette série YouTube on suit 33 bénévoxes qui parcourent toute la France en minibus pour demander aux jeunes, dans leur quotidien, ce qu’ils pensent de la politique.

Un véritable manifeste vidéo 3.0.

 

 

Nul doute que cette année, la campagne se joue aussi sur YouTube. Et comme c’est la dernière ligne droite, je vous invite à découvrir tous ces univers afin de vous forger votre propre opinion.

8 thoughts on “Les élections présidentielles se jouent (aussi) sur YouTube

  1. C’était super intéressant à lire ! C’est vrai que j’ai été interpellée par la pub Youtube qui s’est déclenchée ce matin, où tu passais des candidats en mode « oui / non / mais si / MAIS NON » et ensuite BAM ! t’as Didi Chandouidoui, Marion Séclin et toute la bande qui débarquent en face-cam pour demander du débat. Et je trouve ça super intéressant de voir des Youtubeurs comme Jean Massiet et Hugo Décrypte « vulgariser » un peu la politique histoire de mieux comprendre et d’inciter à la réflexion, le tout sans que ça soit barbant.
    Pour la petite histoire j’ai connu Jean Massiet grâce à la vidéo de MisterJDay (mon Youtubeur préféré… qui sort des vidéos à la même fréquence qu’Antoine Daniel… sniff), qui parlait justement des politiques sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=RbmQMM7nZkc Et c’est personnellement ça qui m’a fait m’intéresser à la politique, comme quoi ça peut en effet avoir beaucoup d’impact. Pis ça, les hommes politiques l’ont bien compris aussi.

    Franchement ça fait du bien de lire des articles comme ça, j’ai été ravie de le voir dans le flux sur Facebook. C’est l’heure à présent d’éplucher toutes les catégories parce que le blog de quelqu’un qui décrypte des trucs, aime écrire et prône la créativité, moi ça m’intéresse direct !

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou Lauriane ! Très intéressant cet article. C’est clair qu’il est très difficile en ce moment de s’intéresser à la politique (et c’est quelqu’un qui a fait Sciences Po qui te parle…) parce que les personnalités politiques semblent tellement éloignées des préoccupations des « vraies gens ». La quasi-absence de sujets de campagne forts (logement, pouvoir d’achat, emploi…) au-delà des scandales, polémiques, en témoigne… C’est un peu déprimant, et du coup pour les personnes moins sensibilisées que nous (les plus jeunes), ça doit être décourageant. Je pense à mon petit frère qui doit voter pour la première fois cette année, et qui se retrouve avec… ouais, de la désillusion, un choix à faire entre plusieurs « pires ». Bref, tout ça pour dire que si Youtube peut aider à sensibiliser ces publics jeunes, c’est une bonne chose. Bravo à toi d’en parler ici en tout cas 🙂 Des bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Estelle 😀 Merci pour ton commentaire. Je pense en effet qu’il est important de relayer toutes ces initiatives surtout lorsqu’elles peuvent toucher les plus jeunes. Car avec ces élections c’est aussi leur avenir qu’on construit … en espérant que la dernière ligne droite soit moins tumultueuse et plus révélatrice du fond et des programmes.

      Aimé par 1 personne

      1. Je l’espère aussi. J’ai lu ce midi (je ne sais plus si c’était Influenzia ou La Reclame) que Facebook avait conçu un outil pour la campagne, qui debute aujourd’hui, avec le principe suivant : si tu cliques sur un lien ayant a voir de pres ou de loin avec la campagne, Facebook te suggereras de voir les propositions de chaque candidat sur le sujet en question ! Je peux te forwarder le lien demain si tu veux 🙂 bisous

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s