Une soirée inspirante avec HeForShe

Une soirée inspirante avec heforshe Ethipop

Pendant la Fashion Week, la capitale est en ébullition. Chacun court après sa place pour un défilé ou après les looks de rue les plus pointus à photographier.
Mais c’est aussi le moment parfait pour faire passer des messages et s’interroger sur l’évolution de cette industrie et notre mode de consommation.

 

C’est porté par cette tribune, que la première édition parisienne de la HeForShe Arts Week a vu le jour.
HeForShe est un mouvement mondial, en faveur de l’égalité, créé par l’ONU Femmes en 2014.

Pour cette première édition à Paris le choix est audacieux. Ce n’est pas simplement la mode qui est mise à l’honneur mais l’Art avec un grand A. Car l’art a toujours bousculé nos sociétés. Que cela soit pour revendiquer, démontrer ou sublimer, la pratique artistique ne cesse de nous interroger.

 

J’ai eu la chance d’assister à l’une de ces manifestations, « ART INSPIRES, FASHION TELLS, STREET ACTS » initiée par KORINE et organisée et soutenue par ETHIPOP.
Direction le Musée des Arts Décoratifs, je vous invite à revivre cela avec moi.

 

Retouché-22

 

Le lieu est aussi prestigieux que la représentation percutante. Lorsque que l’on rentre dans la salle on pourrait rester scotché face aux moulures, aux peintures, et à la hauteur sous plafond impressionnante, pourtant c’est ce qui (ne) se passe (pas) au milieu de la pièce qui retient toute notre attention.

 

Retouché-28

 

Quatre mannequins au look urbain sont côte à côte, immobiles, pendant de longues minutes. Ils bougent à peine un cil.
La force de HeForShe est de pointer du doigt le fait que la revendication d’équité entre les sexes n’est pas l’apanage des femmes. Le féminisme reprend des forces, lorsque les hommes se joignent au mouvement. C’est pourquoi, les postures des mannequins, mais aussi les collections sont non-genrés qu’ils portent, nous rappellent qu’il n’est pas question de rapports de force, mais d’une union pour délivrer les messages.

 


Ces mannequins-statues démontrent les a priori, statiques, bien ancrés dans le sol, que nous portons au quotidien. Lorsque la musique retentit et que les lumières crépitent, le collectif nous fait la démonstration que nous pouvons faire bouger les lignes.


 

« Plus encore que le mouvement, nous souhaitons le changement, la transformation de nos mentalités : un HeForShe. » prône Korine dans leur manifeste.
En se mettant en mouvement chaque mannequin se réapproprie également l’espace, prend conscience de l’autre et devient enfin libre.

Julia de la marque Eli Grita, réalise alors une danse qui exprime une femme libérée de toutes contraintes, changeant de peau au gré́ de ses envies. Une femme forte, féministe et féminine, jouant des genres.

 

Puis la parole se libère. Marie, de la marque d’ Ypsylone, donne de la voix, entourée de deux danseurs. Ensemble ils performent pour soutenir le mouvement.
Le défilé conclut ce moment suspendu. Les créations ont leur propre langage. Elles renforcent nos convictions, sont gages de liberté́ et soulignent l’engagement de tous les créateurs pour l’égalité des genres.

Mi défilé, mi happening quelque chose s’est passé durant de ce soir d’hiver. Durant toute la soirée il n’y a eu aucune frontière. Nous sommes passés du défilé à la performance, de la mode à l’art, du masculin au féminin, mais aussi parfois un peu tout à la fois.

 

Retouché-2

 

Cette performance nous rappelle que l’engagement n’a de force que dans la collaboration. En présentant une multitude de talents, Ethipop et Korine démontrent que la question de la responsabilité et de l’éthique dans le milieu de la mode n’est pas un épiphénomène.
En faisant se rencontrer différentes formes artistiques, le collectif ne se contente pas de nous donner à voir, mais souhaite nous émouvoir. Comme le disait Maya Angelou « les gens oublieront ce que vous avez dit ou ce que vous avez fait. Mais ils n’oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir.».

De ce soir-là, je n’ai pas oublié les pas des danseurs résonnant sur le parquet, l’atmosphère presque spirituelle, l’énergie folle qui nous pousse à nous surpasser. Mais je n’oublie pas non plus, les coupes, l’audace et les coloris des différentes marques présentées, reflet de la jeune création parisienne éthique et responsable.

 

Retouché-16Retouché-24-1024x683

 

Merci à Laura pour cette jolie parenthèse dans une grisaille parisienne 🙂

 

Crédit Photo : Chouaïb Arif pour KORINE

2 thoughts on “Une soirée inspirante avec HeForShe

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 Je t’invite aussi à découvrir le portrait de Laura Brown sur le site, fondatrice d’Ethipop, ça devrait t’intéresser 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s