On ne naît pas femme : on le devient

Aucun destin biologique, psychique, économique ne définit la figure que revêt au sein de la société la femelle humaine ; c’est l’ensemble de la civilisation qui élabore ce produit intermédiaire entre le mâle et le castrat qu’on qualifie de féminin. Seule la médiation d’autrui peut constituer un individu comme un Autre. 

Extrait de Simone de Beauvoir, Le Deuxième sexe. Tome 2: L’expérience vécue. Paris: Gallimard, 1949, pp. 13-48.

 

Pour débuter ce mois de mars, consacré aux femmes, il me paraissait évidemment de débuter par ces quelques phrases de Simone de Beauvoir. Car il est d’usage de commencer par le début. Faire les présentations. 

« On ne naît pas femme : on le devient »

Cette citation, vous avez dû l’entendre plus d’une fois. Mais souvent brandie comme un point levé, aux alentours du 8 mars, elle pose encore souvent question.

 


Comment cela « on le devient ? »


 

Evidemment, après être un bébé, puis une petite fille, on passe à fille et à la jeune fille, puis on devient une femme – entre temps nous avons aussi été qualifiées de « nana » et de « meuf ». Et si par malheur tu n’as pas d’homme à tes côtés, tu redeviens alors une fille. Non, pardon, une vieille fille…

Lorsque l’on regarde, de plus près, ce schéma il y a de quoi être déstabilisé. Devenons nous femmes par l’ordre des choses, parce que l’on grandit et dans les yeux d’un homme viril et fort qui nous donne l’accréditation ?

Bien sûr je n’en crois pas un mot. Car devenir femme est particulièrement complexe. Être une femme c’est un sacré stade à passer, une posture à assumer. Et pour cela il n’y a pas d’âge, ni même de (bon) moment universel.

 


Pour vous le démontrer, j’ai fait un petit sondage auprès de femmes qui s’accomplissent chaque jour, en donnant leur avis sur leur blog. Quoi de mieux, pour ce faire, que d’interroger les copines du groupe « Le café des blogueuses ».


La question était unique : Quel moment / Quel évènement vous a fait vous sentir femme ?, mais les réponses aussi multiples que symboliques :

 

La musique adoucit les moeurs, mais accompagne aussi très bien ces beaux témoignages !

 

« Alors moi ça m’est arrivée le jour ou me suis senti totalement indépendante que ce soit niveau job, argent, études… Mon job et mes études étant épanouissant ça m’a rendu sure de moi et fière, à partir de là j’étais une femme 🙂 je devais avoir 20/21ans environ ^^ » Julia

« Ma séparation d’avec un homme trop présent à 30 ans. » Corinne

« Moi c’est quand je suis devenue maman » Ony

« Je pense que je suis encore une ado du haut de mes petits 18 ans mais je pense que la transition lycée/ fac m’a fait grandir, parce que je dois aller dans une grande ville pour mes études alors que je suis dans la campagne. De plus, cet été je pars une semaine avec une amie, sans parents juste nous deux et ça je pense que ça fait grandir de devoir se débrouiller seule ou presque. Bref en gros un seul mot: l’indépendance » Louise

« Personnellement j’ai 28 ans et je ne me suis pas sentie femme très tôt. Je dirais que je me sens en fait femme depuis peu, depuis que j’ai envie de prendre soin de moi, d’être plus féminine. J’ai longtemps eu le même look qu’au lycée, pantalons noirs larges cachant mes formes, pas de maquillage… » Elodie

« Moi tout simplement quand je suis devenue maman (à 21 ans). Ça a changé beaucoup de chose. » Mathilde

« Quand je suis devenue maman » Ely

« Je dirais que je me suis senti femme déjà très tard …. et ça a été sur un long moment . Disons que ça a commencé à mon mariage 25 ans, je suis devenue maman a 26 ans, je vais bientôt avoir 27 ans, je suis enceinte du deuxième, j’ai l’impression que je deviens femme de plus en plus. Je n’ai pas l’impression de l’être encore, mais les expériences font que je me sens devenir une femme de plus en plus mature et équilibrée. Et au fond de moi j’ai toujours cette âme d’enfant lol » Hanna

« Mais je me suis senti quand j’ai eu mon premier salaire et que j’ai pu le dépenser en achetant ce que je voulais ^^ » Asciena

« Je ne me sens toujours pas femme ^^ à 19 ans j’ai encore l’impression d’être une enfant naïve :p » Sarah

« La première fois où je me suis senti femme c’était quand je suis allée pour la première fois chez l’esthéticienne pour me faire épiler les pattes pour mon mariage ^^ (douloureux souvenir mais fin agréable) j’avais 22ans. » Camilia

« Quand j’ai eu mon fils à 31 ans » Doroti

« A l’aube de mes 40 ans, grâce au regard de l’être aimé porté sur moi : épanouissement, confiance en moi retrouvée » Sonia

« Je me suis sentie femme à l’âge de 17 ans. J’étais en rhéto (dernière année de secondaire) et c’est l’année où j’ai appris à m’accepter comme je suis : avec mes défauts, mes rondeurs « de femme ». Et c’est d’ailleurs l’année où j’ai rencontré mon premier copain. Il m’a aidé à me connaître moi-même et à m’épanouir en tant que jeune femme.
De plus, j’avais trouvé un job étudiant et je commençais à faire mes propres dépenses. A devenir de plus en plus indépendante.
Et puis c’est aussi l’année où je suis entrée à l’université. Et c’est une étape qui m’a vraiment fait comprendre que je rentrais dans le monde adulte… » Shana

 

Ce que j’adore dans ces témoignages, c’est qu’ils démontrent à quel point ce statut de femme est sujet à différentes interprétations et symboliques.

 

Je suis d’ailleurs persuadée que certains propos ont pu vous faire sourire, vous toucher ou même vous heurter. Chaque réponse est le reflet d’une éducation, d’une culture et parfois même d’une idéologie. Mais ce qui en ressort est qu’autant de grandes choses, que de petites choses, peuvent nous faire sentir femme.

life-of-pix-free-stock-peoples-shadows-light-maxmartin

 

Pour ma part, je me suis sentie femme, pour la première fois, dans une agence immobilière, lorsque j’ai signé pour mon premier appartement. Car derrière ce trousseau que l’on m’a remis il y avait la réponse à la fameuse rhétorique parentale  » tu feras ça lorsque tu seras chez toi « . Être une femme c’est pouvoir faire « ça ». Il faut dire qu’à l’époque « ça » représentait essentiellement des lubies, qui se sont transformées en package comprenant impôts et factures à payer.

Ce moment clé n’est pas anodin, car c’est la réponse à l’influence de l’éducation et des dictats. Pour moi être une femme c’est faire et assumer ce que l’on veut, donc avant tout gagner en liberté. 

 

Alors, à tous ces magazines qui nous donnent « 10 conseils pour vous sentir femme » j’ai une révélation à vous faire. Il n’y en a pas 10, mais près de 3.5 milliards de conseils – autant que de (futures) femmes sur cette terre.

 

Et vous à quel moment vous êtes-vous sentie femme ? Laissez-moi votre témoignage en commentaire.

4 thoughts on “On ne naît pas femme : on le devient

  1. J’ai adoré ton article. Il est très vrai. Ça me fait bizarre de me voir citer en témoignage dans un sujet comme celui-ci ahaha. Je partagerai cet article, merci en tout cas !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s