Les baroudeuses ont rencontré le Western Hospital #TOURDUMONDE

Western-Hospital-baroudeuses-lelabonet

2017 est une nouvelle année pleine de défis comme je vous l’ai promis, mais aussi d’évasion. C’est pourquoi, nous continuons de suivre les (més)aventures de nos trois baroudeuses parties découvrir l’Asie.

Cette semaine Pili nous raconte une rencontre bien particulière, qui m’a personnellement fait osciller entre la peur, la stupéfaction et le soulagement. Accrochez-vous !

rencontre

 

« Comment se faire une opinion d’un lieu sans visiter les infrastructures hospitalières ?  Alors pour votre plus grand plaisir et afin de de satisfaire votre curiosité, laissez-moi vous conter l’histoire de « Fennec et le Western Hospital ».

Tout d’abord le contexte. Je la fais courte : un scooter, une flaque d’eau, du sable sur la route et un trafic à l’anglaise. De nombreux paramètres dont nous ne sommes pas usagers en France …

Fennec chute et se retrouve à travers la route. Le scooter couché sur sa jambe. Je vois déjà l’horreur et la peur dans vos yeux. N’ayez crainte, rien de méchant ! Cependant, mise à part quelques plaies sur les jambes, cette dernière a surtout le menton ouvert. Au vu des dégâts, quelques points de suture ne lui feraient pas de mal.

Une thaïlandaise propose alors « for free » de l’amener à l’hôpital. Al et moi nous occupons des scooters avant de rejoindre Fennec. Direction le Western Hospital, une clinique privée, située à Kho Phangan. Nous retrouvons Fennec, saine et sauve, le menton recousu et couverte de bandages. Rassurée de son état, cette scène arrive presque à nous faire sourire.

Les accidents de scooters étant très fréquents dans le pays on se dit que nous nous en sortons plutôt bien. Mais cette mésaventure nous révèle aussi que les chutes de scooter sont ici un vrai commerce. Si les chutes sont souvent dues à négligence des touristes – qui ne conduisent souvent pas de scooter dans leur pays d’ailleurs – les thaïlandais ont su transformer ce problème en petit business.

Ainsi, la thaïlandaise qui a amené Fennec gratuitement à la clinique a en fait touché une commission de l’établissement.

Dans la clinique, se sont « les femmes en bleu » qui gèrent les chutes des touristes. Elles sont accompagnées d’un traducteur, qui permet d’indiquer que chaque acte médical sera facturé, à la seringue près. Ce seront d’ailleurs les seules paroles échangées. Si Fennec nous explique qu’elle s’est senti comme un numéro, au lieu d’une patiente, ce fonctionnement nous rappelle aussi que nous avons de la chance avec notre système de santé français. Car les soins, dont nous voyons rarement le prix, sont tous aussi onéreux. Ici, on a du immédiatement payer la facture.

Coût de l’opération ? 7000 baht (soit près de 180€).

Mais le plus important est que notre Fennec se porte bien aujourd’hui. En plus, la voir avec des pansements sur une bonne partie du menton, nous a déclenché de sacrés fou-rires ! »

Plus de peur que de mal, cette mésaventure n’a pas gâché les fêtes de fin d’année des baroudeuse, qui ont pu passer à la nouvelle année les pieds dans le sable 🙂

newyear

 

Auteures : Pili, Al et Fennec en direct du road trip en Asie

Restez bien connecté pour découvrir, chaque dimanche, une nouvelle rencontre.

Suivre @lelabonet sur Facebook, Twitter et Instagram

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s