Omar Victor Diop la pépite de Paris Photo

Cette année la célèbre foire internationale Paris Photo, qui souffle ses 20 bougies, ouvre de nouveau ses portes dès demain – jusqu’au 13 novembre.

Pour l’occasion la directrice Florence Bourgeois et le directeur artistique Christoph Wiesner ont vu les choses en grand. Le salon attend 60 000 visiteurs pour découvrir 153 galeries, dans la nef du Grand Palais et dans le Salon d’Honneur PRISMES, 30 éditeurs internationaux et les expositions de 5 partenaires officiels.

akaa

Face à cette vingtième édition, Also Known As Africa ouvre le dialogue au Carreau du Temple dès vendredi.

« Akaa » sera la première foire d’art en France entièrement dédiée au continent africain.  Une belle vitrine pour découvrir 30 galeries et 123 artistes nommée, dont une vingtaine de photographes, tous plus talentueux les uns que les autres.

Un coup de projecteur sur les créations d’artistes africains, souvent engagés (et aujourd’hui plus que jamais !), qui me pousse à vous faire (re)découvrir les œuvres et le parcours d’un photographe qui avait déjà fait sensation à Paris Photo 2014 : OMAR VICTOR DIOP

mindset_cover_oeuvre-tt-width-653-height-375-fill-1-crop-0-bgcolor-ffffff

Cette année encore, Omar Victor Diop affichera ses clichés sous la nef du Grand Palais. Sauf que bien plus qu’un artiste présenté, aujourd’hui c’est à lui de représenter une marque. En effet, Pernod Ricard a donné carte blanche au photographe sénégalais pour immortaliser sur papier glacé certains de ses collaborateurs. Véritable tradition pour la marque partenaire, les clichés seront exposés durant toute la manifestation. Pour l’occasion 17 collaborateurs venant des filiales africaines de l’industriel prennent la pose.

Une fois de plus, on retrouve dans l’œuvre d’Omar Victor Diop le classicisme d’une photo de classe d’école associé à la fierté et l’ambition culturelle mise en valeur par les costumes de la styliste sénégalaise Selly Raby Cane. Une jolie façon de se confronter au brand-content tout en gardant son identité.

 


Mais qui est Omar Victor Diop ?


Né en 1980 à Dakar, au Sénégal, Omar Victor Diop exerce son art – la photographie comme le design – dans un souci de transparence. Par le biai de la photographie il souhaite rendre compte de la diversité du continent africain et de son pays. Une volonté qui n’est pas anodine. Car s’il est fier de ses racines, il souhaite tout autant mettre en valeur la modernité de cette société qui s’appuie sur son patrimoine visuel pour inspirer le monde.

Pour illustrer son propos, dans ses compositions photographiques, l’artiste mêle habilement des références vintage et classique aux motifs et coloris traditionnels.

omar-victor5845


Portfolio


En 2011, le nom de son premier projet présenté au public est particulièrement révélateur « 2112, le Futur du Beau ». Avec un brin d’impertinence, l’artiste nous met face à nos clichés, nos façons de consommer et les diktats de la beauté. Le succès est immédiat.

le-futur-est-beau

A la suite de cette production, présentée aux Rencontres de Bamako, Omar Victor Diop débute la série « Le Studio des vanités ». Plus que de la photographie, l’artiste s’attache à construire chaque détail de la scénographie, des costumes aux décors. Une série qui lui permet d’imposer son style.

the-studio-of-vanities

En 2014, comme une signature et une revendication de son engagement, Omar Victor Diop présente sa série « Diaspora ». Cette fois-ci l’artiste passe devant la caméra sans en avoir vraiment le choix : « C’était moins facile qu’à Dakar de trouver des modèles qui posent pour moi. Cela m’a donné le courage de faire des autoportraits, explique-t-il. Une décision qui n’est pas facile. On a toujours peur d’être pris pour un mégalo.».

diopelmoro2014

Dans la peau de figures emblématiques africaines il présente douze autoportraits. « Je me suis plongé dans la peinture de Velasquez, entre autres. J’y ai trouvé des voyageurs noirs qui sont partis du statut d’étranger pour arriver à celui de notable en Europe, à des époques très peu propices à leur épanouissement – les colonies et la traite. Tous ces personnages devraient être illustres, mais ne le sont justement pas. »

Il se représente alors sous les traits de Jean-Baptiste Belley (1746-1805), ancien esclave devenu membre de la Convention, puis du Conseil des Cinq-Cents, Don Miguel de Castro, émissaire du Congo envoyé en 1643 au Brésil et aux Pays-Bas ou encore Angelo Soliman, esclave, domestique, mathématicien, philosophe et confident de l’empereur d’Autriche Joseph II, de Mozart et de Haydn. L’artiste challenge ainsi notre rapport à l’Histoire. Celle souvent méconnue des africains devenus emblématiques – bien que manquant de reconnaissance – hors de l’Afrique.

Ce travail est une réelle réflexion sur l’identité. Celle que l’on a, que l’on véhicule, que l’on garde ou que l’on se crée. Son inspiration vient d’ailleurs de son arrivée en résidence d’artiste à Malaga en Espagne : « C’est dans cette région, qui, historiquement, fut un point de communication entre l’Afrique et l’Occident, que j’ai été exposé au fait d’être un Africain étranger ».

Omar Victor Diop nous interroge ainsi sur le poids de la gloire et de la reconnaissance – celle des footballeurs par exemple –  face au statut de l’étranger.

 

 


De la galerie à la ville


Omar Victor Diop ne fait pas que représenter ses convictions dans son travail artistique. Nous savons bien qu’il n’est pas commun de pousser la porte d’une galerie d’art contemporain. Il les concrétise également en travaillant dans la mode et la publicité. Une façon de diffuser son discours et bouger les lignes en imposant son style dans un univers trop souvent formaté.

style

Omar Victor Diop, qui avait à l’origine une belle carrière en communication d’entreprises est aujourd’hui le meilleur ambassadeur d’une Afrique ambitieuse et créative qui se nourrit de sa culture pour faire rayonner sa singularité.

 

One thought on “Omar Victor Diop la pépite de Paris Photo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s