Sur la route des réfugiés – le regard éclairé de Jef Baecker

Vous le savez ici on ne parle pas réellement politique mais c’est avec plaisir que je décrypte et partage avec vous les faits qui font bouger nos sociétés. Que ça soit par le biais d’une émission télévisée ou un portfolio d’artiste je suis persuadée que les images valent bien des discours.
C’est d’ailleurs peut-être ça le véritable rôle de la photographie ?

C’est pourquoi aujourd’hui – où le hashtag #JeSoutiensLesMigrants gronde sur Twitter – j’ai décidé de partager avec vous l’incroyable travail du photo-reporter Jef Baecker.

 

On the road with refugiees

 

Le photographe qui s’attelle à mettre en lumière les problématiques sociales, depuis une dizaine d’années, consacre plusieurs séries aux migrants.

Pour débuter son travail Jef Baecker est parti « sur la route des réfugiés ».

Il capte alors l’étincelle de vie dans les yeux de ces enfants, ces femme et ces hommes qui transitent entre différents camps « sauvages » à la frontière de la Grèce et de la Macédoine. Bien qu’on puisse trouver une esthétique dans les images la misère n’est pas édulcorée. Au contraire elle est crue et nous fait face. Pas le temps de tourner le regard pour se trouver des excuses. On les suit derrière l’objectif sur une route qui mène à l’Europe Centrale. Un chemin qui, on le sait, sera semé d’embûches :

On the road with refugiees

A plusieurs reprises le photographe pose son appareil dans la Jungle de Calais – qui est actuellement en train de se faire démanteler. La douleur et la survie sont les mêmes qu’à l’autre bout du monde. On ressent la peur, la détresse mais aussi la colère et la rage de vivre sur ces photographies. On distingue aussi sur chaque cliché de la fumée. Une image embuée qui révèle à quel point demain est incertain…

Jungle in Calais

Demantelement de la jungle de Calais

Pendant que les pro-migrants font face aux manifestations anti-migrants, les photographies – elles – permettent de comprendre et ressentir. Un mode d’expression qui nous donne la possibilité de prendre du recul et ne plus juger, en s’appuyant uniquement sur le relais des actualités médias.

Le photographe Jef Baecker est représenté par l’agence Hans Lucas.

http://www.jfbaecker.com
http://www.hanslucas.com/jfbaecker/photo

 

 

Pour suivre le travail du photographe au quotidien n’hésitez pas à le suivre sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s