Grazia Hommes le nouveau magazine féminin / masculin ?

Depuis le 28 septembre le groupe Mondadori a décidé de bouleverser les codes en publiant un hors-série Grazia Hommes.  Joseph Ghosn, directeur de la rédaction de Grazia, qui signe l’édito pour l’occasion, révèle toutefois que l’objectif est de transformer cette première en parutions plus régulières ! Affaire à suivre de près.

Quand j’ai vu fleurir sur tous les panneaux publicitaires que Grazia sortait en kiosque sa version hommes, immédiatement j’ai eu envie de le comparer à son pendant féminin. C’est chose faite ! Et le résultat n’est pas aussi évident qu’il aurait pu paraître. Du coup, je vous propose une infographie sur les différences aux premiers coups d’œil, mais aussi une analyse plus approfondie après lecture.

Pour une fois, je vous le dis (sans aucun faux teasing) lisez bien l’article jusqu’au bout !

 

Infographie crash test Grazia Femmes vs Hommes

 

 

infographie-grazia-lelabonet

Mon premier verdict est – presque – sans appel. Alors que Grazia « femmes » ne me paraissait en aucun cas genré, voire sexiste, en le comparant à son homologue masculin quelque éléments stéréotypés sautent aux yeux (oups).  Pourtant Grazia est une référence pour moi en termes de magazine féminin – grâce notamment à sa rubrique « actu » qui nous dresse toujours de beaux portraits engagés. Il faut dire qu’en comparant les magazines cette semaine, il se trouve que le numéro Grazia (femmes) est fortement inspiré de la Fashion Week. Pourtant, à y regarder de plus près la version hommes fait de même en annonçant « 54 pages de mode, de tendances et d’élégance ». Balle au centre et sentiment toujours mitigé.

De réelles disparités subsistent.  La sélection des articles mis en couverture et l’identité visuelle démontrent une frivolité et une légèreté associée aux femmes tandis que les hommes s’apprêtent à changer le monde !

J’aurais donc pu arrêter ici mon article et brandir mon étendard de féministe. Mais j’ai décidé de creuser un peu. Et lorsque l’on creuse on trouve souvent de belles choses …

 

 

Pourquoi j’aimaise tant la version féminine ?

Tout d’abord Grazia n’est pas un féminin comme les autres car sa cible est plus mature que bon nombre de concurrents. La lectrice Grazia à 35 ans est dynamique, aime prendre soin d’elle et est ouverte sur le monde qui l’entoure.

En reprenant la direction du magazine il y a deux ans,  Joseph Ghosn répond aux attentes en soignant tant la forme que le fond. Il fait ainsi appel à de véritables plumes pour entrer dans la rédaction. Il fallait au moins ça pour dépeindre les modèles de femmes fortes que l’on retrouve en portait dans Grazia.

De plus, Grazia est un magazine féminin dirigé par un homme. Hors cette situation est peu fréquente. Une direction qui n’est surement pas anodine dans les choix éditoriaux. Les hommes parleraient-ils mieux des – et aux – femmes que la gent féminine elle-même ? Peut-être pas. Mais un regard extérieur aide souvent à prendre du recul et à ne pas succomber à des travers genrés.

Ainsi Grazia ne tombe jamais dans les facilités – en ne parlant que mode, beauté et potins – mais au contraire, fait une proposition éditoriale pointue. Le magazine mêle habilement mode, actu et culture.

 

Du coup que se passe-t-il lorsqu’un directeur de rédaction d’un magazine féminin prend les reines d’une version masculine ? La réponse est intéressante et révèle sûrement la part de féminité de celui-ci, si l’on admet que l’esthétisme et la légèreté est plutôt de ce côté. 😉

 

Grazia Hommes : un habillage genré mais un fond audacieux

Grazia Hommes c’est un magazine conçu pour un lecteur CSP+ branché, mais pas trop. Comme Romain Duris, en Une, il est au top mais ne se prend pas trop au sérieux. Mais surtout il aime être surpris ! Car Grazia ne mise pas sur la recette secrète : jolie femme dénudée en couverture ou magazine communautaire, mais au contraire, s’affranchit de toutes les barrières. On y parle style, lifestyle et société. Des sujets jusqu’alors souvent réservés à la presse féminine, à tort.

Peu de fioritures, la version hommes mise aussi sur de belles photos soigneusement choisis pour laisser place à l’information.  Le contenu est également très pertinent : pas d’automobile ou d’électronique à outrance, mais de vrais conseils de mode, des portraits inspirants… tous les sujets qui intéressent, vraiment, les hommes que nous côtoyons.

Comme pour les femmes, Grazia montre les hommes dans toute leur pluralité. Une démarche qui tord le cou aux stéréotypes masculins. Chapeau !

Pour moi c’est le magazine à mettre entre les mains de son copain, mais aussi son (futur) fils car on y retrouve le portrait de l’homme que l’on aimerait qu’il devienne.

grazia-hommes

Pourquoi je vais lire les deux ?

En réalité Grazia hommes est une déclinaison du format féminin. On y retrouve le même ton et cette facilité de passé d’un sujet plus léger à une intervention politique. Bien que la couverture semble miser sur le sérieux du magazine.

Dans la presse féminine nous manquons souvent de figures emblématiques masculines. Or un homme peut nous faire tout autant rêver, ou nous inspirer, pour sa carrière qu’une femme. La mixité c’est aussi pouvoir s’identifier aux réussites de chacun peu importe l’origine, le sexe ou la religion, entre autres. Même les shootings et les idées shopping dans les deux magazines peuvent parler tant aux femmes qu’aux hommes. Dans la mode, plus que jamais le genre n’est plus un facteur de création. Ainsi les stylistes de renom, tout comme la grande distribution, proposent depuis quelques temps des collections unisexes. Zara en est un bon exemple avec sa collection capsule « Ungendered » lancée la saison dernière.

C’est donc sans aucun scrupule que je fais côtoyer dans mon sac à main Grazia et Grazia Hommes. De toute façon comme l’a révélé Joseph Ghosn pour l’AFP, la version femme de Grazia plaisait beaucoup aux hommes « C’est venu d’une envie éditoriale, on entend souvent que les filles qui achètent Grazia se le font piquer par leur copain ». Du coup, pourquoi la version hommes ne plairait-elle pas aux femmes ?  🙂

 

A vous de jouer ! Sauriez-vous les différencier ?

bloggif_57f584557f4d9.gif

Pour en avoir le cœur net sur votre aptitude à lire les deux magazines, essayez donc de retrouver dans quelle version sont publiés ces articles ? (mettez vos réponses en commentaires)

 

J’ai eu envie de changement

Trois créateurs dans le vent

L’après AirBnB

Les lumières de David Hockney

Eloge de la rareté

L’invention du cool

5 conseils pour une saison bien habillée

A l’heure d’hivers

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s