La campagne qui prouve que le port d’arme à feu n’est jamais une preuve d’amour

Alors qu’Oscar Pistorius vient d’être condamné pour avoir tiré sur sa défunte femme Reeva Steenkamp, plus que jamais le débat sur le port d’arme en Afrique du sud est au cœur des préoccupations. Gun Free South Africa (NGAA), un organisme sans but lucratif aidant à faire de l’Afrique du Sud un pays plus sûr en réduisant la violence des armes à feu, lance une campagne print qui démontre que le principal danger pour les femmes en Afrique du Sud est la présence de ses armes sous leur toit.

En effet les meurtres conjugaux en Afrique du Sud sont un véritable fléau. Une étude montre que 57% des femmes tuées en Afrique du Sud sont assassinés par leur mari ou leur petit ami et qu’une femme est tuée par son partenaire toutes les huit heures. (sic)

Si les violences conjugales existent – hélas – dans le monde entier, y compris en France. Lorsque celles-ci se font sous la menace d’une arme, légalement acquise, l’issue est forcément plus dramatique. Souvent acquise dans l’optique de protéger sa famille des étrangers, avoir une arme dans son foyer est très valorisé culturellement en Afrique du Sud. Pourtant les chiffres sont formels : une femme a plus de risques d’être abattu dans sa maison par son partenaire que par l’arme d’un étranger !

gun-free-south-africa-gun-free-south-africa-target-outdoor-direct-marketing-design-3gun-free-south-africa-gun-free-south-africa-target-outdoor-direct-marketing-design-1gun-free-south-africa-gun-free-south-africa-target-outdoor-direct-marketing-design-2

Cette campagne vise à inciter les femmes à se rapprocher des autorités si elles vivent dans la crainte d’une arme à feu. Afin que celle-ci  soit confisquée immédiatement.

Une initiative doit aller plus loin d’après Keegan Lakay,  directeur de communication de Gun Free South Africa. Il explique « Nous appelons les tribunaux et les agents de police à être plus proactive en leurs demandant d’assurer le retrait des armes à feu lorsque qu’ils interviennent lors de violences domestiques, même si les victimes ne le demandent pas ».

gun-free-south-africa-gun-free-south-africa-target-outdoor-direct-marketing-design.jpg

On espère que son appel soit entendu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s