Les off de la Fashion Week Paris de Loïc Prigent

Nous sommes au cœur de la Fashion Week Paris cet événement ou l’on découvre des robes qu’il est impossible de rentrer dans une penderie – pardon un dressing – et accessoirement impossible de porter.

C’est aussi la période pendant laquelle on croise des centaines de jambes hissées sur des chaussures qui coûtent trois fois mon loyer (et ce n’est pas donné un loyer en Île de France ! Regardez sur Leboncoin…) et où les Starbucks sont bondés de jeunes filles de plus d’un mètre quatre-vingt qui espèrent qu’un agent les repère – par hasard.

Voilà comment le commun des mortels pourrait décrire la messe de la mode.

Par contre si vous faites partie du clan « Charlotte, Cara, Anna » ou à défaut que vous avez fait 10 ans d’études + 5 ans de stages + 27 voyages en un an pour avoir le droit de donner un café à Anna Wintour (Le diable s’habille en Prada c’est elle !) …

Ces phrases attrapées au vol par Loïc Prigent, notre journaliste satirique favori version 140 caractères max., vous sembleront étrangement familières :

Courage c’est bientôt fini ! 😉

Allez moi je file à une autre messe du style « Le Mondial du tatouage » (et je vous raconte tout lundi !)

 

One thought on “Les off de la Fashion Week Paris de Loïc Prigent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s